fbpx

Balades dans le vignoble alsacien

En cette rentrée 2021, nous vous invitons à partager nos balades de cet été dans le vignoble alsacien, précisément dans le Haut-Rhin (sous une météo presque automnale), avec comme toujours une approche géographique et géologique, parce que la vigne est indissociable de son terroir !
La  géographie du vignoble haut-rhinois est campée sur les collines sous-vosgiennes, entre la plaine alluviale du fossé rhénan – pays du ried et le massif vosgien, ici inclus au PNR des ballons des Vosges.

Un clic sur les photos vous permettra de les agrandir.

Grand cru Rangen

Veillant la vallée de la Thur, le Rangenkopf, culminant à 608 m, porte sur son flanc sud le plus méridional des grands crus d’Alsace : le Rangen. A cheval sur les communes de Thann et du Vieux-Thann dans le Haut-Rhin, il s’étend sur 18,81 ha.

Le paysage du Rangen est à classer dans les vignobles péri-urbains. La ville de Thann qu’il surplombe est indissociable de son identité paysagère. Visible depuis le Rangen, l’agglomération mulhousienne renforce cette sensation d’urbanité. Les industries en aval de la commune rappellent à l’observateur le caractère industrieux aujourd’hui ténu des vallées vosgiennes. Les massifs alentours nous signalent également la proximité des Vosges. Le paysage est concentré depuis le Rangen !

Au cœur du grand cru, la chapelle Saint-Urbain datant de 1934 est l’emblème du vignoble. En amont du Rangenkopf, le château d’Engelbourg se distingue par les ruines de son donjon du 13e dont le fameux « œil de la sorcière ».

La grande spécificité du Rangen, c’est son terroir. Il se situe à la fin du cours vosgien de la Thur, sur les vestiges d’un ancien volcan, le strato-volcan du Molkenrain (montagne culminant à 1125 m). Le sous-sol est principalement composé de grauwackes (grès métamorphisés et détritiques). Dans la partie haute du vignoble, nous avons des brèches volcano-sédimentaire. A cela s’ajoutent quelques inclusions d’ignimbrites à rhyolite, roche volcanique acide. Les roches datent du Carbonifère, plus précisément du Viséen (346,7 MA à 330,9 MA). L’altitude est comprise entre 340 et 460 m. Les pentes approchent parfois les 70 % de dénivellation. La topographie accentuée des lieux a imposé des aménagements pour l’accès aux parcelles comme les escaliers intégrés aux murs de soutènement. Des chemins en bois, évoquant les chemins de schlittage, parcourent dans le sens de la pente les vignes du grand cru. Celui-ci est largement dominé par le Pinot gris. Les autres cépages sont, par ordre décroissant de surface, le Riesling, le Gewurztraminer et, beaucoup plus marginal, le Muscat d’Alsace (Muscat à petits grains).

 

Soultzmatt et Westhalten

Le grand cru Zinnkoepflé (68,40 ha) s’étend sur les communes de Soultzmatt et de Westhalten sur une altitude comprise entre 250 et 430 m. Les deux communes se situent dans la vallée de l’Ohmbach, cours d’eau des collines sous-vosgiennes. Depuis le point du vue du Weingarten à 443m, on domine le versant sud du Zinnkoepflé et le clos du château Wagenbourg à Soultzmatt. Au-delà sont visibles Orschwihr et Bergholtzzell, communes du vignoble haut-rhinois. A Westhalten, depuis le Strangenberg et son paysage presque caussenard, on peut observer le grand cru sur son flanc oriental.

La géologie du Zinnkoepflé appartient au Trias. De bas en haut, le sous-sol est composé de grès à grain fin (Buntsandstein, soit le Trias inférieur – 251,9 à 247,2 MA), grès coquilliers, dolomies, calcaires et marnes bariolées (Muschelkalk, soit le Trias moyen – 237 à 247,2 MA).

Le Gewurztraminer est le cépage dominant du grand cru. Suivent le Pinot gris, le Riesling et, plus anecdotique, le Muscat.

Eguisheim

Eguisheim Alsace viticole« La colline aux pêchers » ou le Pfersigberg, est l’un grand cru qui parcourt la commune d’Eguisheim. Le Pfersigberg s’étend sur 74,55 ha (le 3e grand cru par sa superficie) et concerne également une partie de la commune voisine de Wettolsheim.

Culminant à 591 m, le Schlossberg marque la transition entre les collines sous-vosgiennes et les Vosges granitiques. Il porte le château du Haut-Eguisheim – soit trois donjons du 11e siècle – qui surplombe le vignoble. L’altitude du grand cru  est comprise entre 220 – 350 m.

Sur Eguisheim, le Pfersigberg repose sur des conglomérats à galets et des marnes interstratifiées de l’Oligocène, d’âges Rupélien (33,9 à 27,82 MA). L’Oligocène marque le début de l’affaissement du fossé rhénan. Une transgression marine venant du sud envahit les lieux. Les rivières ont arasé les reliefs émergés, ce qui explique l’intercalation de roches de périodes différentes (Jurassique, Trias) au sein des marnes rupéliennes.

L’encépagement du grand cru observe la même hiérarchie que celle du Zinnkoepflé : le Gewurztraminer y est majoritaire.

Retrouvez nos explorations viticoles sur notre compte instagram 😉

Retrouvez-nous sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.