fbpx

Les dégustations de mai 2020

Chaque semaine, je vous propose un vin à découvrir sur la page Facebook de Vins Mille Lieux. Voici les dégustations de mai 2020 !
Vous pourrez découvrir les vins de Marc Pesnot, Benoît Mérias, David Dubournais, Christian Chaussard et Mireille Bertrand-Lacas.

Folie Douce - Rivesaltes Mas Castello 2007

Mas Castello, Domaine Cachau-Dubournais, David Dubournais, 66 600 Espira de l’Agly.
AOC Rivesaltes ambré, « Folie douce » 2007, 100 % Macabeu, 17 %.
😋 Très beau vin muté d’un domaine aujourd’hui en bio, élevé comme un rancio en barriques pendant sept ans, levures indigènes. Robe ambrée avec reflets acajou. Le nez est marqué par l’aromatique oxydative : fruits secs, en particulier la noix. L’attaque est ample, opulente. Notes de caramel et de café. Finale tonique, complexe, qui nous emmène sur le camphre, la térébinthe et évoque un rhum vieux. Vin doux naturel à déguster pour lui-même après un repas ou sur une pâte persillée de vache bien affinée, fourme de Montbrison par exemple.

Les Mortiers Christian Chaussard Pineau d'Aunis

Christian Chaussard et Nathalie Gaubicher, Domaine le Briseau, 72 340 Marçon.
AOC Coteaux-du-Loir, « Les Mortiers », 2009 Pineau d’Aunis, AB, 13 %.
😋 C’est avec émotion que j’ai ouvert cet Aunis signé du regretté Christian Chaussard. Robe grenat, quelques reflets acajous caractéristiques d’une belle évolution. A l’ouverture, une légère réduction est vite balayée par la complexité aromatique. Nez fumé, de santal, de muscade. En bouche, équilibre entre l’acidulé (cerise) et l’onctueux (notes lardées). Le lendemain, l’aromatique est plus précise : griotte, framboise très mûre, poivre rouge, girofle, cannelle. Longue finale, finement épicée et douce. Dégusté pour lui même ainsi que sur un magret grillé, pommes de terre nouvelles, petits pois et oignons confits. Magnifique flacon !

13e Heure Marc Pesnot 2018

Domaine de la Sénéchalière, Marc Pesnot, 44 450 Saint-Julien-de-Concelles.
VDF, « 13e heure » 2018, 100 % Melon de Bourgogne, 12,5 %, AB.
😋 La robe orangée n’est pas issue d’une longue macération pelliculaire comme pour un vin orange. Il s’agit des jus issus de la dernière heure de presse. Cette macération courte a permis aux flavones de colorer le jus, d’où la définition de Marc Pesnot : « vin flavonique ». Melon très particulier, à aérer, notes de coings bien mûrs, de pomme à cidre. Longue finale épicée, avec de beaux amers évoquant le quinquina. A boire seul ou à l’apéritif avec des rillettes de thon et légumes.

Récréation Benoit Merias 2014

Benoît Mérias, 37 270 Saint-Martin-le-Beau. AOC Montlouis-sur-Loire, « Récréation » 2014, Chenin, pétillant naturel, 12 %, AB, 48 mois sur lattes, 5 g/l de sucres résiduels.
😋 Robe jaune – or blanc. Au premier nez, aromatique prononcée de pomme à cidre. En rétro, notes de pâte de coing, de pomme blette. En bouche, bel équilibre entre douceur et acidité, effervescence très discrète. Finale sur le pruneau, la nougatine. Un pet’ nat’ aux notes oxydatives, à son apogée. Il fallait donc le déguster, ce qui fut fait avec un Abondance.

Roc et Lune Mas Bertrand

Mireille Bertrand-Lacas, Le Mas de Bertrand, 34 725 Saint-Saturnin.
AOC Languedoc – Saint-Saturnin, « Roc & Lune » 2017, 14,5 %, AB et Demeter.
😋 Le Mas de Bertrand est la propriété du domaine de Malavieille. Assemblage de Carignan (80 %), Syrah et Grenache. Robe rouge sombre, grenat. Nez sur les petits fruits rouges, notamment la mûre, la cerise. En bouche, l’acidulé du vin tempère son amplitude et met en évidence la fraîcheur du Carignan. On retrouve la cerise mais également des notes de prune. Finale légèrement fumée, vive, sur le poivre et le calament. Avec une bavette sauce oignons confits et des pommes de terre sautées au thym, l’accord salivant est garanti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *