fbpx

Vino Tours 2020 – Salon des vins bio et naturels

Un retour sur ma visite au salon des vins bio et naturels Vino Tours, à La Ville-aux-Dames (37).

Domaine Jean-Luc Matha-aveyronDomaine Jean-Luc Matha, 12 330 Clairvaux d’Aveyron, bio.
Au cœur des rougiers du Permien, les vignes sont plantées sur des pentes argilo-calcaires. Voici une dégustation 100 % Mansois (Fer servadou, ou Braucol à Gaillac), LE cépage noir de l’appellation Marcillac.

  • AOC Marcillac, Vignou 2018. Rosé de saignée à la robe soutenue. Vineux, fruité, finale sur le poivre. Un rosé taillé pour le repas et non pour la piscine.
  • AOC Marcillac, Cambas Rojas 2013. Un Mansois assez inhabituel, loin de certaines versions rustiques du cépage, minéral, très élancé. Un vin rouge élégant sur la tension plus que sur le fruit.
  • AOC Marcillac, Pèirafi 2018. Vieilles vignes de Mansois. Robe brique, vin rond, charnu, élevé 18 mois en foudre centenaire. Notes de fruits noirs compotés, de violette.

Celler Vega Aixalà CatalogneCeller Vega Aixalà, Vilanova de Prades (Tarragona, Catalogne), bio.
Domaine catalan d’une dizaine d’hectare situé à plus de 800 m d’altitude. Proches de l’espace naturel protégé des Montagnes de Prades, les vignes sont cultivées sur des terrasses.

  • Emma 2019. Blanc de macération (huit jours) issu d’un assemblage d’Albarinho et de Riesling. Vignes cultivées sur des ardoises noires. Ce terroir sec donne un vin floral, minéral avec des notes de fruits à chair blanche.
  • DO Conca de Barberà, Carinyena 2015. Vin souple, suave, notes de confiture de fruits rouges, grande longueur en bouche. Un Carignan doté d’un volume impressionnant !
  • DO Conca de Barberà, Viern 2012. Grenache noir, Carignan, Cabernet Sauvignon, Syrah. Vin ample, cerise noire très mûre, une pointe d’acidulé apporte la fraîcheur nécessaire aux 14,5 % d’alcool. Finale sur l’olive noire.

Domaine Gilles et Christelle Wicky JuraGilles & Christelle Wicky, 39 190 Sainte-Agnès, nature.
Vignes campées au Sud-ouest de Lons-le-Saunier, au Sud du Revermont, où affleurent les calcaires du Jurassique – ils font face aux calcaires de la Côte Chalonnaise. Le Savagnin et le Chardonnay sont les principaux cépages du domaine.

  • VDF, Jurassique 2018. 100 % Chardonnay. Hors appellation Côtes-du-Jura, ce Chardonnay de macération (onze jours) laisse s’exprimer des arômes tertiaires, notamment d’humus.
  • AOC Côtes-du-Jura, Vin de paille 2008. Il a fallu 100 kg de raisin pour obtenir un litre de jus ! Environ 170 g/l de sucres résiduels. Fraîcheur surprenante. Arômes d’abricots confits et de fruits à l’alcool, finale évoquant l’univers des spiritueux. Réconfortant.
  • AOC Macvin du Jura. Vin muté au marc d’au moins dix-huit mois. Nez mentholé, finale sur le caramel, le café. Un macvin aérien et complexe.

Domaine paul Humbrecht AlsaceDomaine Paul Humbrecht, 68 250 Pfaffenheim, biodynamie.
Marc Humbrecht cultive 6,5 ha de vigne où l’on retrouve la grande diversité des cépages alsaciens. Le domaine pratique la biodynamie depuis 2001.

  • AOC Alsace Riesling 2010, Sophie. Vin minéral, nez fumé, notes finement pétrolées, finale saline. Un flacon qui appelle les poissons à chair blanche.
  • AOC Alsace Grand Cru Steinert 2009, Gewurztraminer. Les arômes terpéniques et le sucre sont enrobés pour donner un vin ample. Très bel équilibre douceur (55 g/l de sucres résiduels)/fraîcheur sur ce millésime solaire.
  • AOC Crémant d’Alsace brut, blanc de noirs 2006. Issu du Pinot noir pressé directement, ce Crémant vineux possède une effervescence discrète. Notes de pêche blanche, de poire.

Domaine Genoux Château de Mérande SavoieDomaine Genoux – Château de Mérande, 73 800 Arbin, biodynamie.
Le Mont Granier et le Parc Naturel Régional des Bauges offrent un magnifique décor pour ce domaine situé au Sud-est de Chambéry. Le Château de Mérande est le lieu où œuvre la famille Genoux.

  • VDF, In Extremis 2013. Jacquère sous voile. Audacieuse proposition de ce cépage, d’une grande délicatesse. Les arômes caractéristiques de l’oxydatif sont ici très discrets. Un vin très pur.
  • AOC Savoie, L’Inté Graal 2017. 100 % Mondeuse. Les trois mois de macération (on devrait plutôt dire infusion) et les deux ans d’élevage en demi-muids donnent à cette cuvée un velouté très élégant. Vin dense et juteux.
  • AOC Savoie, La Noire 2016. 100 % Mondeuse. Cuvée riche, racée, fruitée (petites baies noires), finale balsamique. À nouveau nous sommes sur une Mondeuse de haute volée.

Les Innocents Bruno Vacon LorraineLes Innocents, Bruno Vacon, 55 300 Han-sur-Meuse, nature.

Installé hors AOC, Bruno Vacon a planté en 2012 de nombreux cépages issus de sélections massales. Autre particularité, les vignes poussent sur des sols sableux à coraux fossilisés, exempts de pesticides. Une découverte inattendue des vins lorrains !

  • VDF, Où coule une rivière 2018. Pinot gris et Riesling. Arômes de fruits secs dus à l’élevage oxydatif, notes de reine-claude, de melon.
  • VDF, Mémoire vive 2018. Petit Meslier et Arbanne. Précieuse cuvée associant deux cépages rares champenois. Arômes d’agrumes, finale saline.
  • VDF, Mots du vent 2018. Pinot gris et Riesling en macération. Les arômes caractéristiques des deux cépages sont fondus par la macération de cinq jours. Arômes racinaires et notes de fruits jaunes infusés.

Bruno Vacon trop timide pour poser pour la photo, nous a demandé de prendre le cliché sans qu’il s’en rende compte 😉

Domaine Julien Thurel Cidre et Poiré LoiretJulien Thurel, 45 470 Loury, agroécologie.
Verger en agriculture biologique situé au Nord-est d’Orléans, à l’orée de la forêt éponyme. La recherche de variétés locales a permis de constituer un conservatoire inédit de pommiers sur cet ancien terroir cidricole. Des poiriers du Gâtinais sont également plantés. Une cuvée de poiré provient de Bretagne.

  • Esquisse 2018. Cidre extra brut, fermentation alcoolique en anciens fûts de Cognac, vieillissement sur lattes. Très proche de l’esprit d’un vin, vif, effervescence fine.
  • Equinoxe 2018. Cidre demi-sec, variétés de pommes douces-amères. Un cidre rond et très aromatique.
  • Ker Anna 2018. Poiré avec 56 g/l de sucres résiduels. Cuvée issue de poiriers bretons centenaires. La maîtrise de la balance sucrosité/acidité donne de la fraîcheur sur ce poiré doux. Longue finale sur la poire au sirop.

Retrouvez-nous sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *