fbpx

Bulles au centre 2022 !

Cette année, le salon Bulles au Centre s’est déplacé pour sa 7e édition dans le Perche vendômois, à Mondoubleau dans le Loir-et-Cher. À l’ombre des arbres du parc du Grand Monarque, évidemment des bulles mais également quelques vins tranquilles nous attendaient en ce 17 juillet. Place aux dégustations !

Bulles au centre 2022

 

Flavie Paillat – 41 400 Monthou-sur-CherFlavie Paillat

  • Black Cider 2020, pommes issues de la Ferme du Chêne à Cormes, dans le Perche sarthois, variétés Locard vert, Judeline, Judaine, Douce Moën, Douce Coët ligné, fermentation malolactique effectuée, pas d’ajouts d’enzymes ou de sels calciques. Cidre mis en bouteille chez Olivier Bellanger au domaine de la Piffaudière. Une robe dense, d’un bel orange, quelques notes oxydatives, un cidre tendu, à déguster bien frais.

Cédric Fleury - Les GauchersCédric Fleury – Les Gauchers – 41 100 Thoré-la-Rochette

  • Le Club 2021, VDF, pétillant naturel de Pineau d’Aunis, un blanc de noir avec quelques reflets tirant vers la pelure d’oignon. Bulle fraîche et apéritive, vin sec, presque fumé, nez sur la clou de
  • L’Appel du large 2020, VDF, Pinot noir 70 % et Pineau d’Aunis 30 %, vinifiés séparément. Rouge tranquille élégant, délicat, nez sur la griotte, arômes de fleurs séchées, finale finement épicée.

Noella Morantin Noëlla Morantin – 41 140 Thésée

  • Marie Ju 2020, VDF, une méthode de Chenin qui a passé deux ans sur lattes. Bulle bien équilibrée entre rondeur et fraîcheur.
  • Côt à Côt 2020, VDF, rouge tranquille 100 % Côt juteux, velouté et élégant, charge tannique discrète, très digeste.
  • Marie Rose 2020, VDF, pétillant issu du Gamay à jus blanc. Acidulé, sec, une bulle ainsi bien apéritive que gastronomique.

Cyprien Lireux - La cidrerieCyprien Lireux – La Cidrerie – 14 630 Emieville

  • Prémices 2021, poiré aérien, assez vif, arômes de poire fraîche, notes de citron infusé, de bergamote, finale au service du fruit dont il est issu .
  • Parcimonie 2020, pomme glanées dans d’anciens vergers, finale complexe avec quelques amers, acidité des agrumes, notes beurrées.
  • L’Herbage 2018, pommes (Douce Moën, Mettais et d’autres…) issues du verger des grand-parents de Cyprien. Cidre demi-sec onctueux, notes de marron en finale.
  • L’Herbage 2021, cidre un peu plus vif que la version 2018 qui joue davantage dans le registre doux-amer.

Jacques PerritazJacques Perritaz – Cidrerie du Vulcain – 1733 Treyvaux (canton de Fribourg, Suisse)

  • Cidre de fer 2020, variété Bohnapfel, cidre sur la tension, salivant, avec des tannins présent en fin de bouche.
  • Turgowy 2019, ici deux variétés que l’on trouve à Egnach, commune de Thurgovie qui borde le Lac de Constance : Tobiässler et Thurgauer Weinapfel. Cidre gourmand et acidulé.
  • Trois pépins 2020, assemblage de pomme, poire et coing, c’est généreux, charnu, on ne peut pas être davantage plus plongé dans le verger !

Ariane LesnéAriane Lesné – Ariane Et Co – 41 100 Villiers-sur-Loir

  • Hop hop hop 2020, VDF, pétillant naturel 80 % Pineau d’Aunis, 10 % de Gamay et 10 % des autres cépages du domaine, dégorgé le 25 mai. Bulle vive, sapide, apéritive.
  • Phylactère 2020, VDF, pétillant naturel dégorgé le même jour qu’Hop hop hop, assemblage des gamays teinturiers : Bouze, Chaudenay, Fréaux. Coloré, vineux, sur les petits fruits rouges.
  • Picrochole 2020, AOC Coteaux-du-Vendômois, un Pineau d’Aunis tranquille, rouge, fringuant, précis, les épices sont ici bien fondues, quelques notes d’encens en finale.

Les Capriades – 41 400 Faverolles-sur-Cher

  • Poiré de Loup 2020, issu de la seule variété Poire de Loup récoltée autour de Mondoubleau chez Clément Durepaire. Poiré ample, fermentation malolactique faite, finale légèrement pâtissière.
  • Cidre 2020, pommes de la GAEC de l’Aubinière dans l’Ille-et-Vilaine (Douce Coët ligné, Marie Ménard), saveurs jouant entre l’acidulée et l’amertume, finale énergique.
  • Pynoz 2020, VDF, rosé méthode ancestrale 100 % Pinot noir pour ce millésime. Effervescence assez soutenue, nez flatteur sur la cerise.
  • Bulle rouge 2019-2020, VDF, méthode ancestrale de Gamays teinturiers (Bouze, Chaudenay, Fréaux). Robe grenat, bulle vineuse taillée pour le repas.

John OkruashviliJohn Okruashvili – Okro’s Wines – Sighnaghi (Kakhétie, Géorgie)

Thierry Puzelat, qui importe les vins d’Okro’s Wine en France, assurait également la promotion du domaine.

    • Racha, « cider petnat », issu de pommes sauvages récoltées en forêt, un cidre hors cadre, rond et tannique.
    • Tsitska 2018, pétillant naturel du cépage blanc Tsitska dont les vignes se trouvent en Iméréthie, région occidentale de la Géorgie. Sur les agrumes, très tonique.Okro's Wines Tsolikouri
    • Tsolikouri 2019, pétillant naturel, qui joue les équilibristes, douceur et acidité sont ici bien complémentaires.
    • Rkatsiteli 2019, 6 mois de macération grappe entière puis, après macération, 1 an d’élevage. Vin orange tranquille de grande classe, très pur, complexe.
    • Saperavi 2019, cépage teinturier (comme le Chaudenay), 50 jours de macération. Vin rouge tranquille, dense, généreux, nez sur la grenade, aromatique sur les fruits rouges compôtés, finale presque sirupeuse.

 

Retrouvez-nous sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.