fbpx

Accords épices et vins, un voyage à travers les sens – 4 juillet 2020

Visite ce samedi 4 juillet 2020 à Rochecorbon, pour la dégustation «  Accords épices et vins, un voyage à travers les sens », organisée par les étudiants de l’IUT de Tours en licence de commerce des vins. En partenariat avec « Terre Exotique » , soutenu par « Qui l’eût cru ? » et en présence de quatre domaines tourangeaux.

Deux types d’accords se distinguaient : un accord de contraste, où le vin adoucissait le tempérament de certaines épices pour arriver à un bel équilibre et un accord de complémentarité où vin et épice vont dans une même direction pour davantage de complexité en bouche. Notons que les vins choisis ne faisaient nullement la surenchère du côté « épicé » de certains cépages : absence du Gamay « poivré », de Pineau d’Aunis ou de Négrette. Une belle expérience !

Accord épices et vins Laura DavidLaura David, 37 400 Lussault-sur-Loire.

AOC Montlouis-sur-Loire, Méthode traditionnelle brut 2018 et baie de la passion, Éthiopie.
Une bulle onctueuse avec une fine effervescence pour s’accorder avec le caractère acidulée et exubérant des baies de la passion. La rondeur et l’acidité du vin enrobent les arômes de la passion et rafraîchissent le palais.

AOC Montlouis-sur-Loire, « Facétieuse » 2018, et baie Timur, Népal.
Chenin sur sables argileux à silex, avec 6 g/l de sucres résiduels. Un vin sec, plein, sans aspérités. Nous sommes à nouveau sur un accord de contraste, avec une prise en bouche de la baie très rapide (d’où l’intérêt de s’en servir sur un plat). Ici la générosité due au millésime et l’acidité du Chenin calment le palais de l’attaque incisive de la baie Timur.

Accord épices et vins Jennifer Barriou et Tibaut BodetJennifer Barriou et Thibaut Bodet, 37 190 Cheillé.

AOC Touraine Azay-le-Rideau, « Ça Grolleau’te » 2018 et cumin torréfié.
Un 100 % Grolleau vinifié en rosé (pressurage direct) doté d’une belle acidité avec des notes de petits fruits rouges et légèrement épicé. Un accord à la fois de contraste et complémentarité avec les notes boisées et empyreumatiques du cumin tempérées par le fruité et la vivacité du vin.

VDF, « Grolleau » 2018 et poivre Voatsiperifery, Madagascar.
La version rouge du Grolleau, ronde et fruitée. Accord de contraste avec un poivre assez puissant et ciselé. Le Grolleau mûr et fondu n’accentue pas la force du Voatsiperifery en ne le rendant pas astringent. À imaginer avec une viande juteuse et persillée !

Accord épices et vins Alexandre GicquelAlexandre Giquel, 37 210 Noizay.

VDF, « Gamay » 2018, et baie rose, Madagascar.
Vin issu d’une parcelle de Gamay située à Limeray sur un domaine de 3 ha où le Chenin domine. Un accord très harmonieux et, plus que de complémentarité, d’affinité. Les arômes de petits fruits rouges se retrouvent aussi bien dans le Gamay que dans la baie. La fermentation semi-carbonique confère à la cuvée un velouté qui enveloppe la saveur douce et finement épicée de la baie rose.

Accord épices et vins Geoffrey de NoüelGeoffrey de Noüel, 37 800 Sainte-Maure-de-Touraine.

AOC Touraine, « L’Affreux Jojo » 2019 et baie de Chiloé du Chili.
Le croquant de cette cuvée s’accorde bien avec l’aromatique balsamique de la baie de Chiloé. Cette dernière possède une force que le vin adoucit : en effet, le fruité du Cabernet franc calme les saveurs vives de l’épice. Le vin accompagne la baie vers une finale complexe.

AOC Touraine, « Bois Bonnard » 2017 et poivre noir de Tellichery, Inde.
Cabernet franc issu d’une parcelle sur argiles à silex. Notes de cassis et de mûre. La texture soyeuse contrebalance la puissance et le piquant de ce poivre noir. Un accord de contraste, salivant, qui s’harmonise sur la longueur et suggère un plat carné.

Envie de découvrir ces accords épicés ? Et si nous organisions un atelier de dégustation  chez vous ? Contactez-nous pour en discuter ensemble !

Retrouvez-nous sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *