fbpx

Les dégustations de décembre 2019

Chaque semaine, je vous propose un vin à découvrir sur la page Facebook de Vins Mille Lieux. Voici les dégustations du mois de décembre !
Vous pourrez découvrir les vins de Simon Busser (46), du Domaine Eugène Meyer (68), du monastère de Toplou (Crète), du Château Les Miaudoux (24) et de la Cave Terre Cevico (Italie).

Simon Busser Chaos cot 2017VDF, Simon Busser, 46 220 Prayssac, cuvée « Chaos », 2017, pur Cot, 12,5 %, vin nature.
Un vigneron au cœur de l’AOC Cahors qui produit des cuvées hors appellation d’une grande pureté. Comme son « Chaos » à la robe sombre, d’un rouge-noir intense. Nez surprenant de sous-bois, de calcaire mouillé. En rétro-olfaction, notes de réglisse, mûre, violette. La bouche est sapide, salivante, les tanins sont fondus. Un flacon très gourmand. Ne pas avoir qu’une bouteille ! Un jarret de bœuf avec potimarron sauté, sauce champignons-châtaignes lui conviendrait.

Toplou, Liatiko-Manttilari 2017 vin bio crétoisToplou, Liatiko-Manttilari 2017, 13 %, Bio.
Vin rouge issu du monastère de Toplou, situé à la pointe Est de la Crète.
On est d’abord surpris par la robe grenat aux reflets ambrés/acajou. Au nez, assez animal, cuir (dû au cépage autochtone Mantilari) puis, en rétro, le fruité apparaît (cerise confite, pruneaux : ça c’est l’autre cépage autochtone, le Liatiko). Notes de romarin, d’olive noire. En bouche, vin très souple et légère astringence en finale donnant du corps à un vin qui s’éloigne des canons sudistes surpuissants. Parfait avec la cuisine méditerranéenne, par exemple des boulettes d’agneau et aubergines confites.

Edelzwicker 2018 Domaine Eugène Meyer biodynamieAOC Alsace, Domaine Eugène Meyer. Edelzwicker 2018. 13 %. 68 500 Bergholtz. Biodynamie.
Un assemblage harmonieux de Gewurztraminer, Muscat, Pinot blanc, Riesling et Sylvaner par un des pionniers de la biodynamie en Alsace. Robe d’un jaune presque translucide, un nez fruité marqué (pomme mûre, pêche, abricot). En bouche, une fraîcheur inattendue sur un millésime aussi solaire. Un vin très digeste bienvenu entre les fêtes, et sur une terrine de légumes !

Côtes-de-Bergerac blanc, Chateau Les Miaudoux 2018AOC Côtes-de-Bergerac blanc, Château Les Miaudoux 2018, 24240 Saussignac. 85% Sémillon, 15% Sauvignon. 12% AB.
Robe jaune clair d’un bel éclat. Au nez, très fruité : poire, mangue notamment. En bouche, de la rondeur, très mûr (2018 !), assez doux pour un sec et discrètement « frizzante ». Vin aromatique et désaltérant, dégusté sur une tarte au cantal.

Bio Bpunto IGP Puglia 2018IGP Puglia (Pouilles), Cave Terre Cevico, B.io Bpunto, Primitivo (Zinfandel pour les Californiens…), 2018, AB, 14 %.
Un vin du sud (de l’Italie !), à la robe brique, nez boisé puis, après aération, fruits compotés, pruneaux, cerise. En bouche, les tanins sont peu agressifs malgré ce que pouvait présager un premier nez sur le bois. Vin charnu et digeste, à déguster sur des plats de Trattoria, pourquoi pas sur une lasagne bolognaise, sans béchamel s’il vous
plaît !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *