fbpx

Une sélection de vins pour les fêtes !

Pour tous les goûts, pour s’autoriser un grand nombre d’accords, parfois hors des sentiers battus… Voici une sélection de vins pour vos moments festifs ! Du bio, du biodynamique, du digeste, du savoureux.
Des vins de fêtes dont les prix, à l’exception du Champagne, se situent entre 10 et 30 €.

Les bulles.

Indispensables en apéritif (mais pas seulement), pour ouvrir nos sens et notre appétit.

Champagne Leclerc Briant, 51 200 Épernay
AOC Champagne, « Brut réserve », 40 % Pinot noir, 40 % Meunier, 20 % Chardonnay
Biodynamie
Très harmonieux, à la fois vif et vineux, effervescence nullement tapageuse. Finale sur les fruits à noyaux. Parfait à l’apéritif, sur des bouchées à la reine ou encore sur un vieux parmesan.

Domaines Landron, Jo Landron, 44 690 La Haye-Fouassière
VDF, « Atmosphères », Méthode traditionnelle, Folle blanche, Pinot noir, Chardonnay
Biodynamie
Une bulle peu classique, avec la Folle blanche dominante qui apporte une finale citronnée et florale. Sur des fruits de mers ou à l’apéritif comme alternative au Champagne.

sélection de vins pour les fêtes

Les blancs.

Avec leur acidité, les vins blancs sont les alliés des produits de la mer, des légumes et de quelques plats riches que l’on a trop souvent tendance à accorder avec des vins puissants.

Domaine Léon Boesch, Matthieu et Marie Boesch, 68 250 Westhalten
AOC Alsace, « Les Pierres rouges », 2017, 100 % Sylvaner
Biodynamie
Ciselé, avec une belle fraîcheur, sur des crustacés ou du saumon cru. Les notes d’agrumes répondront très bien à l’iode des huîtres ou à des langoustines. Rendons hommage à un cépage encore trop sous-estimé !

Clos les Mets d’Âmes, Céline Oulié, 64 350 Aurions-Idernes
AOC Pacherenc du Vic-Bilh, « L’Ove », 2016, Petit Courbu, Petit Manseng et Gros Manseng
Biodynamie
Vin ample et charnu, à la fois minéral et rond, notes de fruits à chair blanche (poire), offre une grande possibilité d’accords, de la volaille à la crème aux fromages de brebis en passant par des Saint-Jacques.

Domaine François et Julien Pinon, 37 210 Vernou-sur-Brenne
AOC Vouvray, « Silex noir », demi-sec 2018, 100 % Chenin
Bio
Très bel équilibre entre la douceur des sucres résiduels (26 g/l) et l’acidité, très mûr, notes de coing, de verveine, de miel d’acacia. Convient sur des plats salé-sucré, des fromages affinés ou une bûche à la mangue.

Les rouges.

Plus délicats à accorder qu’il n’y paraît, les vins rouges suivants ont été choisis pour leur finesse, leur équilibre entre acidité et tanins et un fruité mûr dû aux derniers millésimes.

Les Faverelles, Patrick Bringer et Isabelle Georgelin, 89 450 Asquins
AOC Bourgogne, « Le nez de Muse », 2018, 100 % Pinot noir
Bio
Croquant, sur la griotte, finale florale (lilas), un vin précis, gourmand, aux tanins discrets. La structure du vin nous emmène sur une volaille farcie ou un poisson à chair dense, comme une lotte aux champignons.

Château Tire Pé, David Barrault, 33 190 Gironde-sur-Dropt
VDF, « La Nomade », 2017, 100 % Pineau d’Aunis
Bio
Un Pineau d’Aunis en rive droite de la Garonne ! Elevé en jarres, cuvée doucement épicé (poivre rouge), fruité (mûre, framboise) et très fraîche. Pourquoi pas sur une betterave à la croûte de sel ou sur une galantine aux châtaignes.

Domaine de la Peuvrie, Geoffrey de Noüel, 37 800 Sainte-Maure-de-Touraine
AOC Touraine, « Clos de la Peuvrie », 2016, 100 % Cabernet franc
Bio
Cuvée parcellaire de Cabernet franc plantés sur tuffeau jaune. De la chair, de l’acidulé, notes de fruits rouges (cassis), un vin qui a du corps et qui gagnera en velouté après aération. Sur une volaille rôtie aux marrons.

Quelques originaux.

Des vins singuliers qui peuvent s’accorder avec grand nombre de plats et qu’il convient de ne pas ouvrir en début de repas. En effet la puissance aromatique de ces flacons empêcherait d’apprécier des vins moins opulents !

Domaine de la Touraize, André-Jean et Héléana Morin, 39 600 Arbois
AOC Arbois, « Savagnin typé », 2015, 100 % Savagnin, 24 mois sous voile
Bio
Un Savagnin élevé sous voile qui n’est pas un vin jaune ! Fruits secs (noix, noisette), épices (curcuma), floral (hélichryse). Avec des plats fumés (truite), ou des pâtes pressées cuites affinées : comté, beaufort, gruyère…

Causse Marines, Patrice Lescarret et Valérie Maignien, 81 140 Vieux
VDF, « Sy Rose », 2017, Mauzac rose majoritaire et Syrah
Nature
Vin sec issu d’une macération d’un cépage rare, le Mauzac rose, complété par la Syrah vinifié comme un rosé de presse. Robe cuivrée-rubis, au nez jasmin, épices (cannelle), écorce d’orange amère en finale. Belle acidité. À déguster sur des légumes laqués ou aigre-doux, des fromages affinés ou des fruits confits.

Mas Castello, Domaine Cachau-Dubournais, David Dubournais, 66 600 Espira-de-l’Agly
AOC Rivesaltes ambré, « Folie douce », 100 % Macabeu, vin doux naturel 2007 Bio
Racé, confit, notes de tabac, caramel, ce rancio possède une allonge complexe sur l’amertume (quinquina). Essayez sur un canard à l’orange, des fromages hors d’âge, un dessert chocolaté ou en lieu et place d’un dessert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *