fbpx

Les dégustations de mars, avril et mai 2021

Chaque semaine, nous vous proposons un vin à découvrir sur la page Facebook de Vins Mille Lieux. Nous avons un peu de retard sur le blog, aussi voici les dégustations de mars, avril et mai 2021 !
Vous pourrez découvrir les vins des domaines Laroque d’Antan, du Mortier, Belmont, Vega Aixalà, Les Terres de Fagayra, Pont de Breux, Coustarret, les Folies Douces, Les innocents, Les maisons Rouges, Pierre Frick, Christelle et Gilles Wicky.

Retrouvez-nous aussi sur Instagram !

Nephele Laroque d'antan
Claude, Emmanuel et Lydia Bourguignon, Domaine Laroque d’Antan, 46 090 Bellefont-la-Rauze.
IGP Côtes du Lot, « Néphèle » 2017, 13 %, bio.
Assemblage unique de Sauvignon, Sauvignon gris, Mauzac rose, Mauzac vert et Verdanel plantés sur les marno-calcaires du Kimméridgien (Jurassique supérieur).
😋 Robe brillante, jaune aux reflets verts, premier nez floral et légèrement mentholé. Le côté variétal du Sauvignon est peu présent, le fruité apporte rondeur et exotisme sur ce vin droit et élancé. La bouche est sapide et fraîche. Finale tonique, notes de calendula. C’est un vin harmonieux, salivant et complexe, il donnera la réplique à des médaillons de homard juste saisis.

Celler Vega Aixala Emma

Celler Vega Aixalà, Vilanova de Prades, Tarragona (une des provinces de la Catalogne). « Emma – Vilanova de Prades » 2018, assemblage 40 % Carignan, 30 % Marselan (Cabernet sauvignon x Grenache noir), 10 % Cabernet sauvignon, 10 % Grenache noir, 10 % Syrah. Bio, 12,5 %. 😋 Robe rouge sombre, reflets violines. Premier nez fumé et animal, sur le cuir. Le fruité se révèle avec la retro, notamment le cassis et la mûre. La bouche est fraîche (c’est un vin dont les vignes se situent entre 800 et 900 m d’altitude…). Finale tonique, sur la cerise, avec quelques notes balsamiques. Pourquoi ne pas essayer un accord avec la mer, comme avec une bullinada (ragoût de la mer catalan) à la lotte et, en prime, avec du chorizo ?

Maury Terres de Fagayra
Marjorie et Stéphane Gallet, Domaine Les Terres de Fagayra, 66 270 Latour-de-France.

AOC Maury, « Fagayra blanc » 2019, AB et Biodyvin, 15,5 %.
Vin doux naturel issu d’un assemblage de Grenache blanc (vignes plantées en 1949), Grenache gris et Macabeu. Vignes plantées sur des sols marno-schisteux du Crétacé inférieur.
😋 Robe pâle, jaune foin, premier nez sur les fruits secs, terpénique. Le vin s’ouvre ensuite sur la pêche blanche, la reine claude. Bouche fraîche, sucres bien tenus par l’acidité. Finale délicate et complexe : confit de thym citronné, lilas, vermouth. Un VDN digeste et élancé, à déguster pour lui-même à tout moment !

Jurançons Domaine Coustarret

Sébastien Bordenave-Coustarret, Domaine Coustarret, 64 290 Lasseube.
AOC Jurançon, « Anie d’Ange » 2017, moelleux, 12,5 %, en deuxième année de conversion bio.
😋 Robe jaune paille, premier nez sur le jasmin, la pêche blanche, notes légèrement pétrolées. En bouche, la sucrosité ne prend jamais le dessus grâce à une acidité bien présente. Aromatique sur l’ananas, le miel d’acacia. Finale douce et fraîche, notes d’agrumes confits et de safran.
Vin qui peut convenir sur de la cuisine asiatique mais nous l’avons dégusté sur un AOP Manchego (lait cru de brebis).

Bruno Vacon Mémoire Vive

Bruno Vacon, Les Innocents, 55 300 Han-sur-Meuse.
VDF, « Mémoire vive » 2018, nature, sans sulfites ajoutés, pas de collage et de filtration, 12,5 %.
Assemblage de deux cépages rares champenois : l’Arbanne et le Petit Meslier, plantés sur calcaire récifal de l’Oxfordien.
😋 Robe jaune-orangée, à l’ouverture premier nez sur l’oxydatif où s’exprime la noix. Cette première sensation laisse rapidement place au fruit, en particulier le coing, que ce soit pour la douceur (pâte de coing) ou pour l’acidité. En bouche, c’est à la fois suave et salin. Finale sur les agrumes, notamment la bergamote.
« Mémoire vive » pourrait répondre à un poisson à chair blanche, comme le colin, à la citronnelle.

Domaine Pierre Frick Pinot Noir
Chantal, Jean-Pierre et Thomas Frick, Domaine Pierre Frick, 68 250 Pfaffenheim.

AOC Alsace, Pinot noir « Rot Murlé » (le muret rouge), sans sulfites ajoutés, AB et Demeter, 13,5 %.
Pur Pinot noir issu d’un terroir calcaire du Jurassique moyen, plus précisément du Bajocien 170,3 à 168,3 MA.
😋 Robe grenat, assez foncée, premier nez cerise et cuir. La rétro est campée sur le noyau de cerise et les épices comme la girofle ou la badiane. Bouche à la fois dense et acidulée, les tanins sont bien fondus. Finale complexe, florale (lilas), avec quelques notes d’évolution : kirsch, moka, pruneau.
Un Pinot noir en chair et élégant qui conviendrait à la viande des grisons.

Brain de Folie - Domaine du Mortier

Cyril et Fabien Boisard, Les Vignes du Mortier, 37 140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil. VDF « Brain de Folie » rouge, 2020, 85 % Grolleau, 15 % Cabernet franc, 11,21 %, AB, Nature et Progrès. Les frères Boisard ne sont pas avares en renseignements, donc en voici quelques-uns : macération carbonique, élevage 4 mois, pas de filtration, soufre total 16 mg/l. Cuvée issue des vignes plantées en agroforesterie à Brain-sur-Allonnes. 😋 Robe grenat, premier nez grenadine et légèrement lactique, ce qui est fréquent avec le Grolleau. La rétro confirme le fruité du vin : grenade, cerise, fraise des bois. La bouche est fraîche, acidulée. Finale très digeste, avec quelques notes épicées, notamment de poivre long du Népal. Ce très beau vin de soif a joué son rôle sur un gratin de mezzi paccheri.

Domaine Belmont Montaigne

Domaine Belmont, 46 250 Goujounac.
IGP Côtes-du-Lot, « Montaigne » 2018, Chardonnay, 13,5 %.
Situé sur les calcaires du Jurassique supérieur, le domaine a bénéficié des conseils de Stéphane Derenoncourt, Claude et Lydia Bourguignon.
😋 Robe jaune pâle, premier nez floral, acacia notamment. Le fruité se détecte en rétro : citron confit, nectarine. En bouche, c’est un vin frais, équilibré, droit. Finale délicate sur la verveine. Cuvée pointue et pure, elle donnait la réplique à des nouilles sautées à la thaï.

Domaine du pont de Breux

Émilie Gérard, Domaine du Pont de Breux, 39 110 Marmoz.
AOC Côtes-du-Jura, « Savagnin » 2015, 12,4 %, AB.
Un 100 % Savagnin élevé 18 mois sous voile et issu d’un terroir marno-calcaire du Kimméridgien (157,3 à 152,1 MA, Jurassique supérieur).
😋 Robe d’un beau jaune presque or, premier nez riche, au fruité bien mûr et épicé. La rétro confirme les premières sensations : noyaux de prune, coing, et notes de curry. En bouche, vin à la fois longiligne et ample. Les arômes caractéristiques de l’élevage oxydatif sont assagis par l’acidité du vin. Finale sur la noix fraîche, le curcuma.
Un vin dense, typé et frais à marier avec un Comté de 36 mois.

La Courtisane - Domaine des Folies Douces

Alison Clément et Benoist Dumergue, Domaine Les Folies Douces, 37 460 Chemillé-sur-Indrois.
IGP Val-de-Loire, « La Courtisane » 2019, Pinot noir, AB, 13 %.
Pinot noir issu du Clos des Chartreux, la parcelle phare du domaine, vinification en grappe entière, 9 mois d’élevage en demi-muids, non collé, non filtré.
😋 Robe rouge sombre, reflets pourpres. Premier nez floral qui évoque la mauve, l’iris. Notes légèrement végétales de feuilles séchées. En rétro, arômes de griotte, de fraise des bois. La bouche est fraîche, le bois ne marque pas le vin. Finale délicate et infusée, sur la cerise mûre, le pruneau, avec en filigrane l’aromatique du premier nez.
La chair fine de la pintade rôtie conviendrait à ce Pinot noir juteux et aérien.

Les maisons Rouges Solice
Adrien Jardin et Julien Peltier, Les Maisons Rouges, Ruillé-sur-Loir, 72 340 Loir-en-Vallée.
VDF, « Solice » 2017, pur Pineau d’Aunis, AB et Biodyvin, 12,5 %.
😋 Robe rouge vermeil, qui rappelle un clairet. Premier nez très épicé, notes poivrées, de noix de muscade. En rétro apparaît une aromatique allant du pamplemousse à la baie Timur. La bouche et vive tonique, Finale sur la groseille et, sur la longueur, le poivre noir de Sarawak.
Le relief et l’énergie de cet Aunis conviendrait à l’apéritif mais nous avons essayé sur un accord de couleur, avec des poivrons rouges grillés filet d’huile d’olive. La douceur du poivron tempère la chaleur du vin et l’association enrichit les arômes de chacun.

Vin de Paille Domaine Wicky
Christelle et Gilles Wicky, 39 190 Saint-Agnès.
AOC Côtes-du-Jura, Vin de paille 2008, sucres résiduels environ 170 g/l, 14,5 %.
Assemblage de Chardonnay, Poulsard et Savagnin, domaine à l’époque en conversion bio. Passerillage sur plusieurs mois. Il a fallu 100 kg de raisin pour obtenir un litre de jus !
😋 Robe ambrée, presque acajou. Premier nez marqué fruits confits et noix, avec quelques notes torréfiées. L’aromatique se précise en rétro et s’ouvre sur l’abricot confit, la figue et même le curry. Bouche suave à souhait. Finale évoquant l’univers des spiritueux : café, caramel et raisins de Corinthe à l’eau de vie.
Un vin très typé et doux à boire pour lui même !

Retrouvez-nous sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *