Les dégustations de novembre 2019

Chaque semaine, je vous propose un vin à découvrir sur la page Facebook de Vins Mille Lieux. Voici les dégustations du mois de novembre !
Vous pourrez découvrir Le vent dans les saules du Pas Saint-Martin, L’Excuse du Domaine de Lafage, l’AOC Costières-de-Nîmes de Bruno Manzone et le Grüner Veltliner du domaine autrichien Wimmer-Czerny.

Le Vent dans les Saules AOC Anjou blanc, Le Pas Saint-Martin, cuvée « Le vent dans les saules », sec, 14 %, bio. 49 760 Doué-la-Fontaine.

Une lecture du Chenin sur schistes opulente et délicate. Robe jaune soutenue. Nez qui évoque plus les petits fruits rouges que les classiques fruits de verger, caractéristiques du Chenin. Notes d’anis. En bouche, puissance, acidité, minéralité. Un vin sec, vif, ample, avec une belle mâche. Le flacon a accompagné non pas un poisson mais un gratin de blettes. Délicieux !

Domaine Manzone 2016
AOC Costières-de-Nîmes, Domaine Manzone, Bruno Manzone, 30 127 Bellegarde. 2016, Grenache majoritaire, 15,5 %.

Robe rouge sombre, reflets acajou. Nez puissant, presque fumé, fruits noirs mûrs, notes de thym, finale balsamique. On s’attend à une bouche massive et on est surpris par le caractère très acidulé du vin. Malgré l’alcool présent, on reste sur un flacon dense et frais. Conviendrait à un bœuf en daube avec olives noires.

L'excuse domaine de Lafage 2017IGP Comté Tolosan Tarn-et-Garonne, Domaine de Lafage, Kévin Barbet et Bernard Bouyssou. « L’excuse » 2017, Cot-Merlot, 12,5 %, biodynamie. 82 270 Montpezat-de-Quercy.

Robe rouge sombre. Nez sur les fruits rouges, en particulier le cassis et la griotte. Dès l’attaque, on est frappé par une bouche croquante, fraîche, acidulée. Après quelques heures d’ouverture le vin gagne en velouté. Un rouge du Quercy très digeste qui a soutenu un tajine onctueux de potimarron, coing, pomme-de-terre, carotte. Un très bon souvenir !

Grune Veltliner Wagramterrassen 2014Wimmer-Czerny, Weingut, Grüner Veltliner 2014, 11 %, en biodynamie. Domaine situé à Fels-am-Wagram en Basse-Autriche, dans le Weinviertel au nord-ouest de Vienne.

Robe très pâle, nez végétal évoquant le foin coupé. En bouche, rondeur et acidité sont fondus, donnant une sensation saline au vin. La fraîcheur de ce flacon s’est bien accordée avec la première raclette de la saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *